Archives mensuelles : septembre 2016

La banquise arctique pourrait complètement disparaître d’ici à quatre ans

Tel est le titre d’un article signé le 19 septembre 2012 par Audrey Garric, Chef adjointe du service #Planète/#Sciences du Monde, spécialiste climat, pollution, énergie, pangolins.

Caramba, encore raté !

Extension de la banquise arctique au 12 septembre 2016

Extension de la banquise arctique au 12 septembre 2016. Source : http://www.iup.uni-bremen.de:8084/amsr2/extent_n_running_mean_amsr2_previous.png

C’était il y pile 4 ans, et la catastrophe annoncée ne s’est pas produite. La banquise arctique s’est réduite cette année à 4.351 millions de km2, soit 700 000 de plus qu’en 2012, année de l’annonce fracassante du Monde, laquelle suivait la prophétie d’Al Gore de 2008, prévoyant la disparition de la banquise arctique avant… 2013.

Selon Audrey Garric (voir le post-scriptum), « La raison pour laquelle il y a autant de climato-sceptiques, c’est qu’en matière de changement climatique, il faut dix secondes pour sortir une ânerie, et dix minutes pour expliquer pourquoi c’est une ânerie. » Corollaire, le problème avec les climastrologues, c’est qu’il leur faut 10 secondes pour prévoir une catastrophe, et plusieurs années pour démontrer factuellement leur fourvoiement idéologique. Ce qui ne les empêche pas de recommencer.

À ce propos, si les records de chaleur sont battus chaque mois depuis un an, c’est à cause d’un phénomène naturel et récurrent, appelé « El Nino » , qui se caractérise notamment par un réchauffement de l’atmosphère. Débuté en 2015, il a été particulièrement puissant mais est actuellement en phase descendante. Il pourrait céder la place à un « La Nina » , phénomène tout aussi naturel et récurrent qui se caractérise par une baisse des températures. Nous ne devrions donc plus entendre parler de records de températures d’ici quelques mois (les alarmistes trouveront sans doute une cause censée prouver le Dogme), mais l’hystérie reprendra au prochain El Nino un peu violent, dans quelques années.

Évolution des températures de 1997 à septembre 2016

Évolution des températures de 1997 à septembre 2016 selon les mesures satellite RSS (Remote Sensing System). On voit très bien le El Nino de 1998 suivi de son épisode froid « La Nina » jusqu’en 2002, et celui de 2016 pour lequel on ne peut que constater la phase descendante. En dehors des pics El Nino, il est bien difficile de distinguer un réchauffement sur les 20 dernières années.

Je ne résiste pas à publier cette vidéo où le physicien Richard Feynman expose la bonne méthode scientifique : « si l’expérience ne vérifie pas votre théorie, cette dernière est fausse » .