Archives mensuelles : janvier 2015

Quand le Grand Nancy réfléchit à l’usage du vélo…

… Avant de communiquer en toute subtilité sur les mesures envisagées

Une méthodologie originale

En 2013, le Grand-Nancy lançait un comité de réflexion sur l’usage du vélo en ville. Un groupe a donc travaillé sur le développement de l’usage du vélo dans l’agglomération, avec une méthodologie originale (ce n’est pas moi qui le dit) consistant à « organiser des sorties vélo sur le terrain pour observer et analyser finement le trajet et proposer des aménagements » . Ce travail a abouti à la publication d’un rapport disponible au format PDF dont les conclusions confirment le constat et les revendications des cyclistes urbains nancéiens. Le rapport lance également les bases de l’orientation souhaitable de la politique des déplacements à vélo.

Les principaux points soulevés sont les suivants :

  • itinéraires cyclables non praticables à cause du mobiler urbain ;
  • manque d’espace dédié aux cyclistes et piétons ;
  • itinéraires cyclables mal matérialisés ;
  • obstacles dangereux (voir illustration ci-dessous) ;
chicane cyclable Nordon, avenue du XXe Corps Nancy - photo

chicane cyclable Nordon, avenue du XXe Corps à Nancy, qui donne la priorité aux automobilistes provenant d’une – ou se dirigeant vers une – voie privée, au détriment des cyclistes qui circulent sur la voie publique  – photo Google Street view

  • fin de bandes cyclables inexplicables, à proximité d’écoles ou de pôles publics ;
  • absence d’aménagement dans des endroits dangereux (illustration ci-dessous) ;
voie du tram, trottoirs avanue du XXe Corps, Nancy

voie du tram, trottoirs avenue du XXe Corps, Nancy : obligation faite aux cyclistes de circuler sur les voies du tram dans un sens, interdiction dans l’autre sens pour des raisons de sécurité. Notez la largeur des trottoirs et celle de la chaussée sur laquelle sont censés circuler les cyclistes (voir à ce sujet la première vidéo de cet article).

  • discontinuité des itinéraires ;
  • Et last but not least, une évocation du stationnement sur bande cyclable assortie d’une préconisation que je qualifierai de magique : « baisse du seuil de tolérance quant à la pratique du dépose-minute sur les pistes cyclables » . J’ignorais qu’il existât un « seuil de tolérance »  et pensais benoîtement que les voies cyclables étaient destinées prioritairement aux automobilistes pressés. Il faut dire que l’utilisation des bandes cyclables est susceptible de prêter à confusion (illustration ci-dessous) ;
contresens cyclable nancéien au 16 janvier 2015

À gauche, sous les voitures, se cache un contresens cyclable nancéien. Le seuil de tolérance n’est manifestement pas atteint : je suis vraiment curieux d’assister à une situation où il se présente. À droite, les véhicules sont simplement en stationnement interdit, sur le trottoir : le seuil de tolérance est donc loin d’être atteint. photo du 16 janvier 2015

Un rapport sérieusement pris en compte par les élus du Grand Nancy

Une nouvelle voie  cyclable à Nancy

Grâce à l’espace libéré sur l’axe bordant le futur éco-quartier Nancy Grand -Coeur, la CUGN a créé une piste cyclable en site propre. Ah ! on m’indique qu’il n’en sera rien, nos édiles ayant décidé de faire cohabiter les cyclistes avec les bus et autres taxis. Mais prochainement, les préconisations du rapport seront appliquées. Ou pas.

C’est à l’occasion de leur présentation des voeux 2015 que les représentants du Grand Nancy ont pris la décision d’évoquer la réorientation de la politique de développement de l’usage du vélo, par le biais d’un message tout en subtilité, une sorte de flashmob improvisée qui n’a pas échappée à la sagacité du journaliste Yannick Vernini :

Le gros bras d'honneur de la CUGN à l'intention des cyclistes

billet paru dans  l’Est Républicain le 8 janvier 2015 : cérémonie des voeux de la CUGN. Magique. Magnifique.