Une réflexion au sujet de « Nancy, ligne 2 : de la cohabitation des cyclistes et des bus »

  1. Christele

    Bonjour,
    Assez effrayant, on ose à peine imaginer ce que ça donne en plein jour, dans un flot de circulation « normal ».
    A défaut de pistes cyclables, il faut se rendre visible : gilet fluo, bandes réfléchissantes … A ce titre, je propose sur Cdiscount des rayons lumineux adaptables sur les roues des vélos urbains. Dès que le vélo est en mouvement, les leds multicolores s’activent. Ça donne un petit côté fun au vélo mais surtout, et attire l’attention des automobilistes !
    J’ai aussi une petite vidéo pour voir le rendu (2ème partie de la vidéo)
    A bientôt

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*