Je me suis ENCORE fait bloquer sur Twitter

Pour la deuxième fois, l’un de mes tweets a engendré une discussion se soldant par la perte d’un de mes followers et un bloquage en bonne et due forme : Tout débute par un retweet d’un message à propos du réchauffement climatique (#RCA) de @PaulMaxit selon lequel le cyclone Haiyan n’aurait été que le 7ème en force à frapper les Philippines depuis 1970 (avant, on ne savait pas mesurer l’importance des cyclones).

Il ne s’agit pas ici de minimiser les dégâts ou de nier la douleur des philippins durement touchés par cet évènement, mais de modérer la logorrhée médiatique sur l’augmentation en violence comme en nombre des évènements dits « extrêmes » à l’aune des mesures du monde réel.

Stan, l’un de mes followers, m’interpelle alors pour me demander ce qui prouve qu’Haiyan n’a rien à voir avec le #RCA. Twitter n’est sans doute pas le meilleurs média pour l’expliquer, mais voici en quelques mots mon argumentation :

  • Hayian est le 7ème en terme de puissance des cyclones « extrêmes » aux Philippines depuis 40 ans, le plus puissant ayant été enregistré en 1970 : les cyclones « extrêmes » ne sont donc pas de plus en plus puissants ;
  • Hayian est le premier cyclone « extrême » depuis 22 ans, suite à une série de 6 en 21 ans : les cyclones « extrèmes » ne sont donc pas de plus en plus nombreux.
  • Il en résulte qu’il est factuellement difficile d’attribuer au réchauffement climatique un évènement pour lequel rien ne démontre une aggravation, ni en terme de fréquence, ni en terme puissance.

S’agissant de la puissance globale des cyclones depuis les années 70, je m’appuie sur les mesures en publiant le graphique suivant (source), qui démontre indubitablement que les cyclones, pris dans leur ensemble, ne voient pas leur activité augmenter.

Indice ACE 1970 - 2013

Valeur moyenne de l’indice ACE (Accumulated Cyclone Energy) en zone tropicale de 1970 au 31 juillet 2013

Concernant plus particulièrement les Philippines, la PAGASA (l’organisme météo/climato/astronomique philippin) nous fournit quelques graphiques appuyant cette thèse :

Évolution du nombre de cyclones aux Philippines, entre 1948 et 2010

Évolution du nombre de cyclones aux Philippines, entre 1948 et 2010

Nombre de cyclones par périodes de 30 ans dans les 3 îles principales des Philippines

Nombre de cyclones par périodes de 30 ans dans les 3 îles principales des Philippines

Comme souvent, la discussion a dérivé sur le CO2 corrélé à la hausse des températures, l’acidification des océans et le catastrophisme climatique en général, sujets sur lesquels je répondis point par point, courbes et chiffres vérifiables à l’appui.

Et c’est là que l’on tombe dans le domaine du politico-religieux. Ou du moins, dans un cheminement intellectuel qui me rappelle furieusement l’expérience de Milgram par laquelle un individu accepte de se soumettre à une autorité qu’il estime légitime : Mon interlocuteur ne peut pas remettre en cause les arguments de l’Autorité Scientifique que constituent le GIEC et son relais médiatique. Dès lors, le débat quitte le factuel, le vérifiable, pour entrer dans l’attaque ad hominem : si je ne crois pas au #RCA, c’est à cause de mon mode de vie (dont il ne sait rien) : « Vous avez une bagnole et au moins le SMIC. Vous êtes donc un nabab pétri au carbone fossile« . Lorsque je lui explique que cette argumentation ne tient pas puisque nous divergeons sur le #RCA mais que nous avons probablement un niveau de vie similaire, la réponse ne se fait pas attendre : « Mais, la différence est que j’en suis conscient. » Sous entendu, moi, non. Suivi d’un bloquage sur Twitter.

C’est la deuxième fois que cette mésaventure m’arrive sur le même sujet : il semble impossible de débattre sereinement et factuellement de la responsabilité humaine (au moins sous certains aspect) au réchauffement climatique sans sombrer dans l’attaque ad hominem politico-religieuse et subir le bannissement et l’excommunication. Bienvenue dans un monde obscurantiste, celui de la science climatique.

 

2 réflexions au sujet de « Je me suis ENCORE fait bloquer sur Twitter »

  1. bloub

    Merci pour ces infos…*

    Par contre ton blog on s’en tape le cul par terre, tu sers strictement à rien, quelles sont tes publis en la matière ? Aucune ? Alors bon ben tchao, personne te lit mec t’es une star !

    *…qui iront direct à la poubelle

    Répondre
    1. 00ced Auteur de l’article

      Cher anonyme, bonjour,

      Je suis conscient de la popularité de mon blog, mais merci de t’en préoccuper (je te tutoie, mais tu as commencé, hein). En même temps, tu m’as trouvé : soit tu es doué mais très con de t’en prendre à un blog de si peu d’importance, soit tu es l’obscurantiste qui m’a bloqué, tu es vexé ?

      Pour répondre à ton interrogation, je n’ai aucune publication à mon actif. Je ne fais que confronter les résultats des recherches climatiques (ou du moins, celles qui sont médiatisées) aux mesures du monde réel, ce que n’importe quel crétin est capable de faire (voilà qui va t’éclairer sur mes qualifications) vu que toutes ces informations se trouvent sur les internets (tu sais, ce repaire de pédophiles nazis où on peut raconter n’importe quoi). Il se trouve que le monde réel est très différent du monde modélisé par ceux qui médiatisent des « publis ».

      Je sais, ce n’est pas très glorieux pour la climastrologie, mais je n’y suis absolument pour rien si la Nature refuse de se conformer aux modèles informatiques des apocalypsologues. Juré craché.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*